Печать
Категория: История епархии
Просмотров: 1450

+ Hypodiacre Jacques Goudet

 

25.09.1927 – 24.09.2016

 

Le dimanche 25 septembre il aurait célébré son 89° anniversaire, mais la veille, samedi soir, notre cher hypodiacre Jacques s'est endormi dans le Seigneur. Tous ceux qui l'ont connu dans les différentes phases de sa vie garderont de lui le souvenir d'un homme rare, à maints égards exceptionnel. A commencer par le fait qu'avec son épouse, la regrettée Josette Goudet, également convertie à la religion orthodoxe et également professeur d'italien à l'Université, ils avaient eu treize enfants et en avaient adopté un.

 

Il n'est pas ici possible de rappeler de façon exhaustive sa brillante carrière universitaire : un des plus jeunes, voire le plus jeune, agrégé de France, à moins de trente ans docteur d'Etat et responsable de la chaire d'études italiennes à l'université. Spécialiste reconnu au plan international de Dante Alighieri et de Manzoni. Son apport dans ce domaine lui vaudra les plus hautes distinctions italiennes, tant de l'Italie monarchiste que républicaine. La légion d'honneur, que lui avait remise personnellement l'ancien Premier-Ministre Raymond Barre, avait pour lui une signification particulière. Il avait tenu à ce que cette cérémonie se tienne dans l'enceinte de l'Université, « son » Université, dont il avait été en effet un des principaux père fondateur et dont il fut le second Président et qu'il dirigea magistralement avec autorité et clairvoyance pendant dix ans, comme un témoignage de reconnaissance de la part des plus hautes autorités de l'Etat. Les plus anciens se souviennent des procès d'intention, du lynchage médiatique dont fut l'objet l'Université Lyon-III, nombre des ses professeurs et le Président lui-même. Hommage que la médiocrité paie à la vertu et à l'excellence. C'est pourquoi Jacques Goudet tenait tellement à ce que cette remise de décoration soit une réponse cinglante à tous ces médiocres. Certes, aujourd'hui Lyon-III n'est plus l'Université qu'il avait façonnée et voulue, une université – quasiment la seule en France, mais c'était déjà trop ! – authentiquement pluraliste, et il part avant que la spécificité originale de Lyon-III ne disparaisse définitivement dans un magma, voulu par les autorités gouvernementales, devant regrouper et fondre en un seul bloc toutes les universités et grandes écoles lyonnaises. Cela au moins lui sera épargné.

 

Homme profondément croyant, chrétien convaincu, Jacques était né et avait été élevé dans une famille catholique-romaine. Toutefois, les bouleversements consécutifs au Concile de Vatican II l'avaient définitivement détourné du Catholicisme. Il regardait avec sympathie la résistance déployée par le mouvement Traditionaliste, mais il en voyait l'écueil principal : peut-on être catholique et s'opposer au pape ? Il rédigea d'ailleurs un ouvrage magistral, Le cas Mgr Lefèbvre, où il développa de façon explicite les limites de ce mouvement. Il se tourna alors vers l'Orient chrétien et fréquenta la paroisse catholique lyonnaise de rite oriental, mais très rapidement il ne put s'accommoder de cette ''demi-mesure'' que son caractère entier ressentait comme une tromperie. Il se tourna alors, en 1970, avec toute la fougue de son caractère vers l'Orthodoxie et devint un fidèle convaincu et actif de l’Église Russe Hors-Frontières. Elevé au lectorat par l'Archevêque Antony de Genève, puis à l'hypodiaconat par l'Archevêque Séraphime de Bruxelles, il fut un paroissien particulièrement fidèle de l'église russe Saint Nicolas dont il fut membre du Conseil d'Administration de 1991 à 2015. A la demande de notre recteur, le père Hristo, il assura pendant plusieurs années la fonction d'homéliste délivrant des sermons d'une haute spiritualité à l'issue de chaque Liturgie. Sermons dont la plus grande part peuvent être lus sur notre site « Karlovtchanin » dans la rubrique ''La France orthodoxe''.

 

Il est encore un point que je voudrais particulièrement souligner. Lorsqu'au tout début des années 2000 un véritable séisme secoua l’Église Hors-Frontières, mettant en péril son existence même par une reconnaissance du Patriarcat de Moscou et une subordination à son autorité, l'hypodiacre Jacques mit toute son autorité à maintenir la paroisse Saint Nicolas dans la ligne traditionnelle de l’Église Hors-Frontières, dans la fidélité et la continuité de son idéologie et de son glorieux passé en restant sous l'autorité spirituelle de S.B. le Métropolite Vitaly. Et il était particulièrement symbolique et émouvant de prier dimanche dernier, 25 septembre, jour du dixième anniversaire du rappel à Dieu de notre vénéré Métropolite, en élevant une prière commune pour ces deux grands témoins du Christ, notre regretté Métropolite et le nouvellement défunt hypodiacre Jacques.

 

Repose en paix, valeureux serviteur de Dieu !

Protodiacre Germain Ivanoff-Trinadtzaty

 

 

+ Vподiаконъ Iаковъ Гудэ

 

25.09.1927 — 24.09.2016

 

В воскресенье 25 сентября, ему исполнилось бы 89 лет. Накануне, вечером, наш дорогой, благочестивый иподиакон Иаков Гудэ отошёл ко Господу. Незаурядная личность. Со своей покойной супругой, тоже принявшая православную веру, имели тринадцать душ детей и ещё одного усыновили...

 

Стоит напомнить его блестящую академическую карьеру. В возрасте 30 лет уже заведовал кафедрой итальянского языка и литературы в Университете г. Лион. На международном уровне признан, как один из самых крупных специалистов по Данте. В течении 10 лет был ректором лионского университета. Был награждён самыми высокими итальянскими орденами, как монархическими, так и республиканскими. Был также награждён французским орденом почёта из рук тогдашнего премьер-министра Раймона Барра.

 

Глубоко верующий человек, рождённый в католической семье, не мог принять нового курса католической Церкви после Второго ватиканского собора. Одно время посещал местный приход Восточного обряда, но его прямая душа не могла удовлетвориться такой полумерой и в 1970 году принял православную веру в Зарубежной Церкви. Был посвящен в чтецы Архиепископом Антонием Женевским и в иподиаконы Архиепископом Серафимом Брюссельским. Верный и деятельный член свято-Николаевского храма, с 1991 по 2015 гг был членом приходского совета. Последние годы, по благословению нашего настоятеля протоиерея Христо, после каждой Литургии говорил высокодуховные проповеди, которые стоят на «Карловчанине» в отделе «Православная Франция».

 

Когда появился раскол в Зарубежной Церкви, иподиакон Иаков принял самое деятельное участие в том, чтобы свято-Николаевский храм в Лионе остался верен исторической Зарубежной Церкви под омофором Блаженнейшего Митрополита Виталия. Утешительно было в прошлое воскресенье, в самый день десятилетия кончины Митрополита Виталия, возносить молитвы ко Господу о упокоение душ великого Святителя и новопреставленного иподиакона, этих двух Его вернейших служителей, объединённых Провидением в единую молитву.

 

Упокой, Господи, душу верного раба Твоего !

Протодиакон Герман Иванов-Тринадцатый