Печать
Категория: La France Orthodoxe
Просмотров: 714

XXI° Dimanche après Pentecôte

 

Parabole du Semeur – Luc VIII, 5-15

 

Nous avons entendu la parabole du Seigneur sur le semeur. Tout le monde la connaît. Le semeur est sorti semer et sa semence est tombée en divers endroits, mais seulement celle qui est tombée dans de la bonne terre a donné un bon fruit. Certaines sont tombées au bord du chemin et des oiseaux sont arrivés, les ont picorées et tout a disparu. Il en est ainsi de ceux qui sont spirituellement négligents. Ils peuvent entendre une parole de vérité, mais il leur arrive selon ce que dit le proverbe : c’est entré par une oreille, sorti par l’autre et rien n’est resté dans la tête.

Une autre semence est tombée sur une terre caillouteuse couverte d’une fine couche de terre. Et voilà que la semence a germé, mais n’a pas eu le temps de donner un fruit, le soleil a desséché la fine couche de terre qui recouvrait les pierres, et la semence a séché sans porter de fruit. C’est le cas de ceux qui sont inconstants, qui dans un premier temps sont prêts à accepter la parole de vérité, vivre en bons chrétiens, mais à peine se heurtent-ils à des désagréments, des peines, et alors qu’il leur faudrait manifester qu’ils sont de bons chrétiens orthodoxes, ils reculent et abandonnent la vie chrétienne qu’ils menaient et, de même que les autres, ils ne portent pas de fruit.

Une autre semence est tombée dans les mauvaises herbes et les ronces. Elle a germé et aurait pu donner un fruit, mais les mauvaises herbes l’étouffèrent. C’est le cas de ceux qui acceptent la parole de vérité, leur âme tend vers elle, ils commencent à vivre une vie chrétienne, mais la vanité du monde, tous les soucis d’ici-bas et notamment l’appât de la richesse finissent par étouffer ce bon fruit. La vanité des biens terrestres et les péchés ont étouffé le bon fruit.

Mais voici enfin la semence qui tombe dans de la bonne terre, donne une pousse qui se développe et porte un bon fruit. Dans sa vie spirituelle tout homme peut connaître divers niveaux qui toutefois tous peuvent donner un bon fruit. Et ayant dit cela, le Seigneur appela ses disciples à réfléchir à ce qu’ils avaient entendu : «  Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! » .

La bonne semence est toujours semée. Le Seigneur en personne est le premier Semeur, puis il y eut Ses apôtres, puis leurs successeurs les évêques et les prêtres. Cette bonne semence est semée jusqu’à aujourd’hui. Mais il faut se souvenir ici d’une autre parabole dans laquelle il est dit que le maître a ensemencé son champ d’une bonne semence, mais que son ennemi est venu de nuit semer de l’ivraie parmi le blé, une semence nuisible.

Et c’est précisément aujourd’hui le champ de notre vie : la bonne graine est semée, mais combien de mauvaises graines sont semées aujourd’hui ! Et ces mauvaises graines, telles des ronces, peuvent totalement étouffer les bonnes semences. C’est pourquoi – gardez précieusement la Parole du Seigneur lorsque vous l’entendez ou la lisez, recevez-la pieusement dans votre âme et souvenez-vous qu’il faut non seulement la recevoir, mais la réaliser dans votre vie.

L’Evangile ne doit pas être un livre rangé dans l’armoire ou posé sur la table où il se couvre de poussière, ce doit être le Livre de Vie de tout chrétien. C’est pourquoi seul celui qui écoute et lit la Parole de Dieu est réellement un chrétien authentique. Sachez qu’avant d’achever Sa vie sur terre le Seigneur a dit que cette Parole, elle est dans l’Evangile. Et si un homme n’a jamais ouvert le Livre des Evangiles, la discussion sera très brève avec lui lors du Jugement Dernier. Souvenez-vous en, lisez le Saint Evangile et essayez de diriger votre vie selon l’Evangile. Amen.

Saint Métropolite PHILARÈTE