Печать
Категория: La France Orthodoxe
Просмотров: 871

Tous les Saints de la Terre Russe

 

C'est aujourd'hui la fête de Tous les Saints de la Terre Russe. Tous les Saints que l’Église Russe a enfantés. C'est aujourd'hui la fête du ciel spirituel qui couvre la Russie, de ce ciel qui s'étend largement depuis l'époque du saint prince Vladimir et de la sainte princesse Olga. Ils furent d'une certaine façon les racines de tous les saints de Russie. Ils ont fait croître un arbre immense de sainteté, même s'il est vrai que dès avant le Grand-prince Vladimir il y avait déjà des saints qui avaient rayonné sur ce qui est aujourd'hui la terre Russe.

Chersonèse se glorifie des sept évêques qui dans les temps les plus anciens ont visité ces territoires. De même, les saints Cyrille et Méthode y ont enseigné. C’est à Chersonèse que le Grand-Prince Vladimir a reçu le baptême et c’est là, qu’avec les reliques de l’antique hieromartyr Clément de Rome, il a apporté la foi orthodoxe à Kiev posant ainsi le commencement de la croissance de l’Église Russe. Nous célébrons tous ces saints de Dieu, les saints Antoine et Théodose et la multitude des thaumaturges des Grottes de Kiev, tous ces saints évêques qui ont affermi l’Orthodoxie, consolidé dans le peuple la foi et la piété ; tous ces saints qui faisaient mine d’être simples d’esprit, mais en réalité étaient d’une haute sagesse et qui par leur comportement en apparence ridicule parvenaient à dompter leur propre orgueil, apprenaient aux enfants à vénérer la sainteté et à vivre selon l’Évangile. Nous glorifions tous ces saints qui ont patiemment enduré les souffrances qui leur étaient envoyées et enfin ces martyrs, peu nombreux dans les temps anciens, et qui ont aujourd’hui abondamment irrigué de leur sang toutes les parcelles de la Terre Russe. La terre s’est sanctifiée par leur sang, l’air a été sanctifié par l’ascension de leurs âmes. Le ciel au-dessus de la Russie s’est sanctifié par la multitude des saints de Dieu qui brillent en son sein. Leur nombre est innombrable.

Nous les célébrons tous, tous ceux qu’il n’est pas même possible d’énumérer. Nous voyons des évêques admirables qui par leur travail pastoral ont affermi l’Idée Russe. Nous voyons combien la terre de Russie a pu être célébrée pour les exploits de ses tsars, de ses boyards, de ses guerriers et nous voyons également combien au cours des ans, à mesure qu’elles croissaient spirituellement, ses différentes principautés éparses s’unissaient entre elles par le lien de la sainteté.

Voilà pourquoi la Russie s’est appelée Sainte Russie – non qu’elle fût exempte de péchés, d’arbitraire ou d’iniquité, car partout où il y a des hommes, les péchés et les iniquités ont toujours été présents. Depuis que nos ancêtres ont chuté dans le Paradis, le mal est entré dans le monde, mais ce mal, sous quelque forme que ce soit, n’a jamais été perçu comme un idéal, ni même toléré en Russie. Le mal existait, mais la pénitence suivait. Les brigands même faisaient pénitence. Ceux qui finissaient leurs jours sur le billot, se souvenaient de notre Seigneur Jésus-Christ avant de mourir, ils se prosternaient devant le peuple, demandaient pardon de leurs crimes et demandaient des prières pour le repos de leurs âmes. Il en était ainsi dans les temps passés au cours de l’histoire russe. Nous louons tous ces saints qui par l’exploit de leur vie entière montraient l’exemple de la sainteté. Pourquoi les Grands-Princes Vladimir et Olga sont-ils saints ? Parce que, bien qu’ils eussent depuis longtemps le pouvoir entre leurs mains, qu’ils eussent d’énormes richesses ils n’en étaient pas prisonniers. Cette richesse et ce pouvoir leur servaient à faire le bien. D’autres saints partaient se réfugier dans des grottes, s’éloignaient dans les forêts profondes, dans les déserts, cependant ils y devenaient semblables à des aimants qui attiraient spirituellement ceux qui cherchaient à raffermir leur âme. Et tous ces saints qui partaient espérant rester inconnus, devenaient célèbres et des gens venaient en nombre s’agréger à eux. Combien d’années saint Serge a-t-il vécu seul dans les forêts profondes où personne ne vivait exceptés des animaux sauvages ? Et aujourd’hui, la Laure de la Trinité Saint Serge attire des croyants de tous les coins de Russie et même du monde entier. Et elle est aujourd’hui le cœur de la Russie.

La Russie réunissait tout son peuple sous un toit unique, pas tant en l'enfermant derrière une même frontière, que par un appel spirituel à la sainteté venant de Tous les Saints de la Terre Russe. La foi orthodoxe a sauvé à plusieurs reprises la Russie. La foi orthodoxe a sanctifié la Russie. La foi orthodoxe a affermi la Russie.

Quelle diversité présente la vie des saints Russes ! Certains sont princes, d’autres viennent du simple peuple. Certains occupent une fonction importante, d’autres errent dans les rues, dépenaillés, et pourtant les tsars sont attentifs à leur parole ! Ivan le Terrible, devant qui tout le monde tremblait, y compris les membres de sa famille, obéissait à Basile le Bienheureux qui vivait , à moitié nu, dans les rues.

Beaucoup ont été glorifiés et sont connus de tous, nombreux sont ceux qui restent inconnus et se manifesteront, si Dieu le veut lorsque le temps viendra. Le saint évêque Hermogène, par exemple, a attendu trois siècles avant d’être glorifié. Les saints se manifestent de nos jours également, combien on en dénombre dans notre infortunée patrie ! Combien de saints martyrs encore inconnus !

Je le redis encore : il y a toujours eu des péchés et des iniquités en Russie. Ils ont existé depuis les tous premiers temps, au même titre que le péché s’est répandu sur la terre entière à compter du moment où nos ancêtres ont péché dans le Paradis. Mais le péché ne doit pas rester péché. Dès lors que l’homme fait pénitence, de criminel il devient saint. Tout comme Marie l’Egyptienne était pécheresse, tant d’autres étaient des brigands avant de devenir des saints. Prions afin que le Seigneur envoie leur esprit dans nos coeurs.

Tous les pays peuvent être fiers de quelque chose, mais la Russie peut notamment se glorifier de sa sainteté. On dit « La Très-Belle France ». Diverses appellations sont attribuées à différents pays, selon le trait particulier qu’ils ont manifesté. Et la Terre Russe s’appelle « Sainte Russie ». Il n’y a qu’un seul autre pays auquel ce qualificatif est appliqué – la Terre Sainte où notre Seigneur a resplendi. Aucun autre pays, aucun autre peuple ne s’est appelé ainsi. Pour quelle raison ? Parce que ce qui pour un Russe est essentiel, le plus précieux, le plus grand c’est la sainteté. C’est l’idéal auquel tend le peuple russe.

Saint JEAN de Shangaï