Печать
Категория: Документы
Просмотров: 1907

Рейтинг:  0 / 5

Звезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активна
 

MESSAGE CONCILIAIRE

A tous les pieux fidèles de l’Église Orthodoxe Russe Hors-Frontières

 

Chers frères et sœurs !

Réunis en ces jours bénis en Concile Épiscopal, nous, Évêques de l’Église Orthodoxe Russe Hors-Frontières, vous adressons le salut pascal : Christ est Ressuscité !

Notre Seigneur, mort pour l'humanité qui sombre dans ses péchés, par Sa Résurrection nous appelle tous à la vie éternelle, nous appelle à nous hisser au-dessus de l'agitation de ce monde périssable et à nous agréger à Son monde éternel, là où il n'y a ni injustice, ni souffrance, ni douleur.

De toutes parts, aujourd'hui, apparaissent des temps d'hésitation et de tentations de toutes sortes. Le monde dans son ensemble s'est trouvé sous l'emprise d'un abandon progressif non seulement de la Sainte Orthodoxie, mais de toute forme de religion. Au monde spirituel se substitue dans tous les domaines un monde virtuel, un monde artificiel, mis au point par des technologues politiques et autres manipulateurs de l'âme humaine, et ces créateurs d'un monde virtuel deviennent progressivement et insensiblement les maîtres de l'humanité.

.

Ce qui arrive aujourd'hui aux hommes est assurément plus terrible que toute arme mortelle, car une bombe, ainsi que l'écrivait notre Métropolite d'éternelle mémoire Anastase, ne peut anéantir que le corps humain, alors que ce que nous voyons aujourd'hui condamne à la mort spirituelle l'âme des hommes où qu'ils se trouvent. Ces événements se déroulent partout : l'Amérique que nous avons pu connaître n'existe déjà plus, nous voyons ce qu'il en est advenu de l'Europe, alors que notre patrie, jadis majestueuse, connaît aujourd'hui des déchirements que nous n'avons jamais vus. Avec une incroyable facilité les politiciens actuels mettent aux prises les uns contre les autres des peuples frères qui durant la période du pouvoir soviétique ont dans leur grande majorité totalement perdu leur foi orthodoxe – l'unique fondement sur lequel les peuples de Russie étaient authentiquement frères. Privés de cette foi orthodoxe, habilement dirigés par ces technologues politiques, les gens sont prêts à s'entretuer mutuellement sans la moindre raison.

Une seule chose aujourd'hui peut nous sauver de la catastrophe qui nous guette : la pénitence et le retour à la foi de nos pieux ancêtres – la sainte Orthodoxie. L’Église du Christ en ces jours derniers doit manifester son unité et non se ruer avec les autres sur les barricades d'un des camps ennemis. Arrêtez-vous, frères, secouez de vos âmes le mensonge de la propagande et de la tromperie ! Faut-il que les cœurs soient à ce point endurcis pour que des hommes d'une même foi en viennent à s'entretuer ! Quel merveilleux exemple nous ont tout récemment donné les confesseurs de la foi Grecs ! Ils ont montré à tout le monde que l'union des chrétiens est encore possible de nos jours. Oubliez les réflexions malignes que partagent aujourd'hui nombre de personnes de peu de foi, selon lesquelles l’Église du Christ devrait dans les derniers temps vivre morcelée, en petits groupes séparés. Les chrétiens peuvent vivre de façon séparée les uns des autres dans le cas où ils ne se seraient jamais rencontrés et ignoreraient leurs existences respectives, comme le prophète Élie ignorait l'existence de sept mille justes. Mais s'ils se connaissent et s'ils sont réellement chrétiens, il ne peut y avoir entre eux de séparation. L’Église du Christ est Une et Unique dans tous les temps. A cette unité en Christ nous appelons tous les orthodoxes qui croient en Dieu Véridique.

Notre Église, son Concile des Évêques, ne soutient de nos jours aucun gouvernement civil, car il n'y a plus dans le monde de gouvernements orthodoxes. Nous avons toujours été, et nous restons, une partie libre de toute influence extérieure de l’Église Russe. Et nous le resterons sous quelque régime que ce soit. Dans la vie privée, civile, conformément aux instructions du Concile Pan-Russe de 1917/1918, chaque membre de l’Église est libre de ses opinions politiques. Une seule chose importe, que ces opinions ne l'emportent pas sur la foi orthodoxe.

Dans le Saint Baptême, chaque homme se remet pleinement à notre Seigneur Jésus-Christ « comme Roi et Dieu ». Restons fidèles jusqu'à notre dernier souffle à ce serment de fidélité au Roi Véridique.

Chers frères et sœurs fidèles, mettant notre espoir en Dieu, ne nous détournons jamais de ce serment.


Mai 2014

 + Métropolite AGAFANGEL

Président du Concile des Évêques

+ Archevêque Andronik, + Archevêque SOPHRONI, + Archevêque GEORGES

+ Évêque ATHANASE, + Évêque GREGOIRE, + Évêque CYRILLE, + Évêque NICOLAS