Печать
Категория: Документы
Просмотров: 1717

Рейтинг:  0 / 5

Звезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активна
 

MESSAGE de la NATIVITÉ

du Métropolite AGAFANGEL

Primat de l’Église Orthodoxe Russe Hors-Frontières

 

Chers Pères, frères et sœurs en Christ !

 

L'Empire orthodoxe russe a malgré lui servi d'exemple sur ce qui attend notre monde terrestre dans le futur. Le plus grand et le plus important de tous les états du monde maîtrisait le Mal par la force de l'Orthodoxie. « Gendarme de l'Europe » – ainsi l'appelaient les criminels qui plus que tout au monde craignaient ces gendarmes. Mais malheureusement le Mal croissait de l'intérieur et vint le moment où les renégats furent si nombreux que les gendarmes ne purent plus avoir raison d'eux. Le pouvoir changea de mains et tout ce qui représentait le Bien fut chassé du nouveau pays ainsi formé. Avec les Armées blanches qui se retiraient de Russie disparaissait en même temps le mode vie traditionnel russe qui s'était forgé durant un millénaire, ainsi que le cœur même de cette vie – la foi orthodoxe. Il ne reste plus aujourd'hui sur terre d'états orthodoxes capables d'influer efficacement sur l'humanité qui glisse inexorablement dans l'abîme. Les chrétiens, contrairement aux musulmans, aux juifs et autres religions n'ont plus d'état leur appartenant, la seule exception étant l'état non-orthodoxe du Vatican. Il ne nous reste plus que le souvenir de ce pays orthodoxe, énorme et puissant dans lequel nous n'avons jamais vécu, mais que nos pères et grand-pères ont connu.

.

Si à l'époque de la Nativité du Christ le monde attendait fébrilement Sa venue et reçut avec joie l’Évangile, c'est aujourd'hui le contraire que nous constatons : le monde déchu s'efforce d'en extirper le nom même de Dieu. Aujourd'hui tous les peuples réitèrent tout ce qui a amené le drame de l'Empire russe. Tous connaissent les malheurs qui en ont découlé pour la Russie, mais hélas cette triste leçon n'a rien appris à personne.

Le Seigneur marchait à travers la Terre Promise, « sans avoir où reposer Sa tête ». Maintenant Ses disciples sont pareils à des vagabonds sur cette planète qui a rejeté Dieu. Les chrétiens auront-ils à l'avenir une patrie terrestre – Dieu seul le sait. Toutefois, actuellement nous n'en avons pas.

Notre peuple c'est l’Église, la famille de notre Seigneur Jésus-Christ. Dans cette famille nous sommes tous frères et sœurs. Comprendre et prendre pleinement conscience de cette réalité est ce qui nous manque le plus. La Terre Promise s'est réduite aux dimensions d'une église, voire d'une salle de prière où se rassemblent ceux que l'on peut appeler les chrétiens des derniers temps. Tout en ce monde est un éternel retour au point de départ – en l'occurrence un retour à la crèche de Bethléem. Le temple de Dieu où nous nous réunissons est la préfiguration tant du premier refuge du Christ sur terre que du dernier. Nous sommes unis par la foi orthodoxe, source vivifiante de notre salut. La foi n'est pas quelque chose d'extérieur, elle habite notre cœur, raison pour laquelle nous devons comprendre que notre richesse n'est pas extérieure, mais intérieure à nous. A l'égard de notre foi, nous devons nous comporter ainsi que nous l'a dit le Seigneur : « Si quelqu'un veut me suivre, qu'il renonce à lui-même (...)Que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il venait à perdre son âme ? » /Mat. XVI, 24-26/.

Nous sommes aujourd'hui, tout comme les Juifs anciens, citoyens d'un pays qui n'existe pas sur terre, et nous sommes en route vers la patrie qui nous a été promise. Laissons-nous donc guider par l'étoile qui a amené les mages à l'Enfant-Dieu qui venait de naître. Cette étoile est l'unique lumière dans les ténèbres spirituelles qui nous entourent. Elle est la voie et la vérité. Notre vie est le Seigneur, notre Sauveur, Qui amènera ceux qui marchent sur Ses pas à ce Royaume désiré que les hommes ont perdu ! Une seule chose nous est demandée : abandonner tout ce qui est terrestre et, sans attendre, marcher à la suite du Christ sur un chemin qui dure le temps de notre si courte vie …

Je vous souhaite à tous une sainte et joyeuse Nativité du Christ ! Que le Seigneur Qui vient de naître renforce et multiplie notre foi si faible, et qu'Il mette en nos cœurs un amour franc et sincère pour Dieu Qui nous a créés.

 

+ Métropolite AGAFANGEL

Nativité du Christ 2013 / 2014