Печать
Категория: Документы
Просмотров: 2290

Рейтинг:  0 / 5

Звезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активнаЗвезда не активна
 

Message de la NATIVITÉ du Métropolite AGAFANGEL

Primat de l'Eglise Orthodoxe Russe Hors-Frontières

 

Biens chers Évêques, prêtres, moines et fidèles !

 

Comme les années précédentes, le Seigneur nous a manifesté Sa bonté en nous permettant à nous, pécheurs, de nous réjouir de Sa merveilleuse Nativité dans la chair ! Chaque année Il manifeste au monde déchu l'image d'une pureté sans pareille dont cette fête est porteuse. La Nativité du Christ fait de façon miraculeuse que nous tous – que nous soyons bons ou méchants, riches ou pauvres, vieillards ou athées endurcis – devenions semblables à de petits enfants ! Celui qui se souvient de la Nativité de son enfance, en garde le souvenir durant toute sa vie. C'est une chose très importante que de garder le souvenir de sa jeunesse ainsi que nous l'indique le Seigneur Lui-même : « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme des petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux » /Mat. XVIII,3/. Jadis, le Seigneur nous avait fait venir en ce monde purs et sans péchés, et nous devons nous en souvenir comme d'un don de Dieu inestimable, nous devons nous souvenir que nous avons été simples et innocents, nous devons nous souvenir que c'est le Seigneur Lui-même qui nous appelle à revenir à cet état antérieur qui était le nôtre.

.

En venant au monde, chaque homme en grandissant se charge de péchés et de vices. Personne ne peut y échapper. La société contemporaine a particulièrement réussi à pervertir et corrompre l'âme humaine. Les caractéristiques essentielles de ce monde sont l'incroyance et l'indifférence grâce auxquelles se propage une apostasie générale. Si auparavant, des États qui étaient chrétiens ne serait-ce que de nom, construisaient leurs valeurs morales en se fondant sur les vertus évangéliques et faisaient ainsi office de « remparts » contre cette apostasie pour leurs citoyens, les États contemporains sont aujourd'hui tirés de ce monde et sont engloutis par le globalisme funeste qui à la place de Christ propose un autre idéal – l'humanisme, l'idéal d'un homme dépravé et avide de plaisirs derrière qui se cache son ennemi éternel, le diable. Vertigineuse est la chute dans l'abîme du péché et de l'apostasie dans le monde contemporain ! Que peut donner de bon la société à un homme nouveau qui entre dans cette société ? De bon – quasiment rien, car la foi s'est totalement appauvrie sur terre. En revanche, funestes sont les principales tentations de ce monde, le vice et l'incroyance. Ce qui se passe autour de nous, annonce inéluctablement l'approche du Jugement Dernier.

La Nativité du Christ et le Jugement Dernier sont en quelque sorte opposés l'un à l'autre. Toutefois, nous savons que dans les deux cas se trouve le Christ : « Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant » /Apoc. I, 8/. Le Seigneur nous a envoyés en ce monde et c'est encore Lui qui nous accueillera à l'issue de ce monde.

Essayons de vivre en repoussant les attraits maléfiques de la société contemporaine afin de nous présenter devant le Christ tels qu'Il nous y avait fait venir en préservant à travers les périples de la vie terrestre Son don inestimable – la simplicité et l'innocence enfantines. Car le Seigneur a dit : « Laissez les petits enfants et ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent » /Mat. XIX, 14/.

Infaillibles et salutaires sont les paroles de notre Seigneur, qu'elles restent gravées dans nos cœurs !

Je vous félicite à l'occasion de le Nativité du Christ et vous souhaite à tous de recevoir pleinement la pureté et la grandeur de cette fête Lumineuse !

 

+ Agafangel

Nativité selon la chair de notre Seigneur Jésus-Christ 2012/2013